Nos méthodes

elcairage

C’est en éclairant un objet sous plusieurs angles que l’on en perçoit
les vrais contours

 

Le consommateur rationnel et émotionnel

Dans une société accomplie, on n’achète pas des produits uniquement pour ce qu’ils font, mais pour ce qu’ils signifient. En dehors des bénéfices utilitaires ou hédonistes, le produit ou service peut contribuer à la poursuite de quêtes identitaires, construire le Soi, se forger une place sociale ou encore rechercher une forme d’authenticité personnelle.
Tout acte d’achat et d’évaluation comporte ainsi une dimension rationnelle aussi bien qu’émotionnelle. Nous intégrons systématiquement cette dualité qui façonne les comportements d’achat et les expériences de consommation vécues.

 

Les phénomènes sont asymétriques et non-linéaires

La valeur d’un service se construit de façon asymétrique : ce qui contribue à la satisfaction ne se situe pas sur le même plan que ce qui contribue à l’insatisfaction. Les deux ne se compensent pas. Nous traitons ces aspects grâce à notre approche expérientielle et des méthodes statistiques adaptées.

 

Micro-macro, quali-quanti

Afin de ne pas rester boulonné dans une seule façon de raisonner, nous regardons les objets que nous étudions sous plusieurs angles. C’est ainsi que l’on en perçoit les vrais contours.
Dans notre recherche de pertinence et de justesse, nous faisons facilement des allers-retours entre l’échelle micro, où on se situe au niveau du comportement individuel, et l’échelle macro, qui permet de quantifier l’impact de l’acte individuel sur l’économie. De façon similaire, dès que possible, nous combinons les approches des études quantitatives et qualitatives, pour obtenir une plus grande profondeur de champ.

Nous accédons ainsi à une très grande richesse d’information et évitons les angles morts dans nos analyses.

 

Expérience terrain : vous et nous, on se comprend…

Nous avons eu la chance de côtoyer des consommateurs finaux au cœur de leur expérience de consommation pendant de longues années, mais également de gérer des activités de services. Nous nous sommes donc souvent posés exactement les mêmes questions que vous. Ceci élargit le champ d’interprétation de façon très significative.