Accueil Tourisme La location entre particuliers : les nouveaux usages. (Sondage)

Actualités

L'article

 

Sondage LHM - La location d'hébergements de vacances entre particuliers est une pratique bien ancrée en France depuis de nombreuses années. Pourtant, ces derniers temps, elle cause des remous avec le développement de plateformes Internet dédiées et à envergure internationale. Perçues comme une belle opportunité par certains, ces plateformes sont décriées par d'autres pour leur façon d'entrer dans le marché et d'y bousculer les codes.

Les Français et la location entre particuliers

Fin mai 2016, LHM Conseil a mené un sondage auprès d'un échantillon d'adultes Français(*), pour connaître la perception des individus et voyageurs.

Interrogés sur leur historique de pratique, 26% des répondants déclarent avoir eu recours à une réservation auprès d'un particulier pour leurs vacances ces douze derniers mois. Plus globalement, 63% des Français ont déjà loué un hébergement de vacances auprès d'un particulier, ne serait-ce qu'une fois dans leur vie.  

Si la majorité des utilisateurs ont découvert la pratique en tant qu'adulte -- soit de façon autonome et spontanée (41%) ou alors sur recommandation (24%) -- 19% ont découvert le système lorsqu'ils étaient enfants, avec leurs parents. C'est plus particulièrement le cas des 18-30 ans (30% d'entre eux contre 14% pour les plus de 50 ans).

Pourquoi ?

Le premier critère qui amène les Français à louer chez un particulier est le prix. Mais des critères plus émotionnels et relationnels tels que le contact direct avec le propriétaire-loueur, la relation plus authentique avec la destination ou encore une impression moins-mercantile pèsent également comme arguments.

critereC2C

Le prix est un argument particulièrement présent chez les moins de 30 ans (65% contre un moyenne de 54%), là où les plus de 50 ans apprécient plus facilement la relation directe avec le propriétaire (34% pour une moyenne de 24%).

Quelles plateformes de recherche ?

Une majorité -- trois quarts -- utilise une ou plusieurs plateformes Internet dédiées pour la recherche et/ou la réservation, alors qu'un quart des utilisateurs trouve son loueur par d'autres moyens (en direct, par recommandation, en s'adressant à un office de tourisme, ...).

plateformesUsage

Cependant, ces plateformes touchent des segments légèrement différents. Ainsi, Airbnb est cité plus facilement par les populations urbaines (villes de 100 000 habitants et plus), en particulier ceux de l’Ile de France, ainsi que les moins de 40 ans.

Les enseignes Abritel / Homelidays / Homeaway d'une part et Airbnb d'autre part sont également particulièrement appréciées par les utilisateurs fréquents d'hôtels. Le Bon Coin est plus fréquemment cité par les familles avec enfants, et HouseTrip par les jeunes (moins de 40 ans)

Le prix, et pourtant ...

Malgré la prédominance du prix comme critère d'adhésion, les CSP+ affichent un niveau de pratique au-dessus la moyenne. Ainsi, 36% des ménages aux revenus supérieurs à 4500 € / mois ont eu recours à la location chez un loueur particulier ces 12 derniers mois, 38% de la catégorie 'cadres et professions intellectuelles supérieures', 29% dans la catégorie 'professions intermédiaires' et 23% dans la catégorie 'employés'.

La surreprésentation des CSP+ est encore plus marquée chez les utilisateurs récents (moins de 12 mois) ainsi que des sites du groupe Homelidays (Abritel, Homeaway) et Airbnb.

Parmi ceux ayant, au 30 mai 2016, un projet de séjour estival avec hébergement marchand à l'étranger, 26% prévoit de faire appel à une location chez un particulier par l’intermédiaire d'une plateforme Internet dédiée.

Hôtellerie et concurrence ...

Loin des considérations réglementaires à l'égard du jeu concurrentiel, le grand public affiche des opinions variées. 13% des individus considèrent les plateformes Internet dédiées comme une concurrence déloyale à l'égard de l'hôtellerie professionnelle. Cette attitude est plus marquée chez les hommes (19%) que chez les femmes (9%). A l'inverse, 60% des moins de 30 ans perçoivent une concurrence "normale".

concurrence22

Avenir

Chez les habitués de la location entre particuliers, l'immense majorité pense continuer à utiliser ce mode de réservation dans l'avenir, parfois plus souvent qu'auparavant. Ceci est particulièrement marqué chez les 18-30 ans, les habitants des grandes villes (un million d'habitants et plus), mais également ceux ayant des projets de séjour à l'étranger ainsi que les utilisateurs fréquents d'hôtels.

intentionfutureC2C3

47% de ceux et celles n'ayant jamais pratiqué la location de vacances auprès d'un particulier souhaiteraient l'essayer dans l'avenir. Il s'agit, là encore, plutôt d'habitants de grandes zones urbaines, des 18-30 ans, et des femmes.

La location entre particuliers a probablement de beaux jours devant elle. Même si la pratique était déjà bien entrée dans les habitudes des Français, elle semble aujourd'hui particulièrement prisée chez les jeunes et les habitants des grandes villes, notamment pour les séjours à l'étranger, ainsi que les CSP+ qui affichent une utilisation récente. Ceci suggère l'émergence de nouveaux segments avec des modes de consommation nouveaux.

 

(*) Sondage internet réalisé par LHM Conseil entre le 25 et le 30 mai 2016 auprès d'un échantillon de 1438 personnes représentatives de la population française de 18 à 70 ans. La bonne représentativité de l'échantillon est assurée par la méthode des quotas (âge, genre, région, revenu).


(**) Nous considérons la location entre particuliers, basée sur une transaction à titre onéreux, comme répondant à une logique marchande.

Ce sondage et ses résultats sont la propriété exclusive de LHM Conseil. Les noms des différentes plateformes ont été utilisés uniquement pour les besoins du sondage.

(c) LHM Conseil. Tous droits réservés.

Partager cet article :